Sites à visiter

 

VISITER BUXIERES D'AILLAC

 
 

L' Eglise Saint-Germain

L'église, d'origine XIIème siècle, fut en partie reconstruite en 1879. Le choeur du XVème siècle présente une voûte nervurée reposant sur de beaux modillons. Au nord du choeur, une petite chapelle funéraire voûtée d'ogives est accolée à l'église. Un vitrail du choeur et une statue de plâtre de 1923 (placée dans la nef, côté nord) sont dédiées à Sainte Radegonde.

VISITER CLUIS

 
 

La Fortresse de Cluis-Dessous

Cette forteresse des XIIème et XVème siècles renferme un châtelet d’entrée avec des vestiges du pont-levis flanqué de tours, un donjon du XIIème siècle sur motte, une enceinte et un corps de logis des XIVème et XVème. Elle domine la Vallée de la Bouzanne.  
 
Contact : 02.54.31.22.13 (Syndicat d'initiative)

Le Manoir de Cluis-Dessous

Le château, dont l'origine dut être la séparation de la châtellerie entre 1090 et 1195, présente encore des vestiges du XVème siècle : tour d'escalier à vis, façade côté jardin... Un pavillon à la Mansart et deux ailes furent rajoutées au XVIIème siècle. Mairie actuelle XVème et XVIIème siècles - inscrits M.H. Salle du XVIIème avec ses tapisseries d'Aubusson.

La Halle

XVIIème siècleHalle à poteaux, remarquable charpente.

L'église Saint Paxent

Dédiée à St Étienne et St Paxent, édifiée sur une église romane de style transition roman gothique, elle est imposante et austère, construite en grès et granit. Une statue de la Vierge en marbre de Paros (XIVème) y est vénérée (ND de la Trinité).

Le Viaduc de l'Auzon

D’une longueur de 499 mètres, il comporte 20 arches. Terminé en 1899, il a servi jusqu’en 1952 pour la correspondance SNCF entre Argenton sur Creuse et La Châtre.
 

Sarcophages en bois

Sarcophages monoxyles dont un avec couvercle, dans un état de conservation remarquable. Pièces rares. Visites à la bibliothèque François Bailly 10 rue de la Croix de la Mission 36340 Cluis. Le vendredi de 16h30 à 18h et le samedi de 14h30 à 16h30.
 

La Chapelle Notre Dame de la Trinité

Bâtie au XVème siècle, cette chapelle a été restaurée au XVIIème par Anne, Marie-Louise de Montpensier, dite « la Grande Demoiselle », cousine de Louis XIV. Nouvelle restauration en 1792 par la commune et enfin en 1880 par l’Abbé Camard, qui fit réparer et agrandir la Chapelle telle que l’on peut la voir aujourd’hui.

VISITER FOUGEROLLES

 
 
   

Le Pigeonnier de Fromenteau

Dernier vestige du château féodal de Fromenteau (XVè siècle). Le pigeonnier compte 1400 niches.   Visible depuis la RD927.
 

L'Eglise Saint-Pierre

Elle date en grande partie du Xiième siècle, mais elle a bénéficié de restaurations au XIXéme siècle qui lui donnent son aspect actuel. A l'intérieur, la pierre tombale d'un abée de Varennes, Jean VI, est exposée.
 

 

La Croix de Saint-Pierre

Cette croix vient de l'ancien cimetière, elle rappelle la mort tragique de la nièce du Seigneur de Rochefolle, venue voir son fiancé parti à la chasse. Elle mourut de frayeur en voyant un pendu.

 

 

L' Abbaye de Varennes

Abbaye cistérienne fondée sur l'emplacement d'une installation antérieure des disciples de St Benoît du VIème siècle qui a été détuite. Abandonnée depuis la Révolution, il reste l'église abbatiale (ouverte au public en été) et deux logis (la maison de l'abée et la maison du prieur) devenus propriétés privées, ainsi que les communs.
 
Eglise abbatiale ouverte, en accès libre et gratuit en juillet et en août. Possiblité de visites guidées de groupes sur rendez-vous.
 
 Adresse : 6 Varennes 36230 Fougerolles
 
Téléphone : 06.85.82.41.62 hors saison / 02.54.31.30.59 en saison
Site : http://abbayedevarennes.free.fr/#10

 

VISITER GOURNAY

 
 

L'Eglise Saint-Julien

Eglise du XIX ème siècle restaurée.
 

 

La Chapelle Saint-Abdon

 

Chapelle du XVIIème siècle restaurée
Visite, projets d'expositions en saison.

 

 
 
La Maison du village et du Sabotier
 
L'écomusée est constitué de deux parties :
 
-une partie consacré à la mémoire de village et de la vie locale depuis un siècle,
-une deuxième partie est l'authentique atelier du père Chaise, dernier sabotier de la commune.
 
Visites gratuites toute l'année, uniquement sur rendez-vous.
Téléphone :02.54.30.84.11 / 02.54.30.90.76

VISITER LYS-SAINT-GEORGES

 
 

La Château et le donjon

Le château entouré de douves édifié au XIVème siècle sur les vestiges de la forteresse médiévale dont il ne reste que le donjon et quelques unes des onze tours. Cette édifice est situé sur un éperon naturel dominant la vallée du Gourdon.
Château privé. Visite des extérieurs tolérée.
 

 

L'Hopital - Ancienne Léproserie

L’Hôpital, ancienne maladrerie située au bas du village, servait d'établissement charitable pour les mendiants ou les pélerins.

 

 

La maison du parlement

C'est certainement là que se rendait la justice, puisque le seigneur du lieu avait droit de haute, moyenne et basse justice sur les terres de Lys-Saint-Georges.
 

 

 

 L'Eglise Saint-Léger 

L’église Saint Léger XIIIème avec sa chapelle comportant une cheminée a fait l'objet d'une rénovation importante en 2011. Elle a aussi bénéficié d’une opération dans le cadre du contrat de Pays de la Châtre en Berry pour la mise en valeur du patrimoine remarquable.
 

La maison du jardinier

La Maison du Jardinier du XVIIIéme siècle abrite la reconstitution d' un intérieur berrichon ancien avec exposition vente de produits d’artistes et artisans locaux. Entrée libre
 
Ouverture :
du 1er juin au 30 septembre, du mercredi au dimanche de 14h30 à 18h.

Des visites commentées du village sont proposées pour les groupes sur rendez-vous et notamment pour les Journées du Patrimoine. Des animations musicales sont également offertes dans l'été.
 
Télèphone : 02.54.30.81.55 / 02.54.30.81.07

Plan d'eau de Fondeville

Petit plan d'eau qui invite au repos. Table de pique-nique disponible.
Chemin des Garennes, direction Ardentes.
 
 

 VISITER MAILLET :

 
   

Le château de Charon

Domaine privé - visible seulement de la route
Le château était au XVe siècle, un fief qui relevait de Cluis-Dessus, dont le seigneur était Eudes de Magnac. La famille de Barbançois acquit le domaine en 1554 et le conserva jusqu'en 1720, date à laquelle le château fut vendu à Charles de La Porte Montval. Thabault de Liérie, se rend acquéreur de la demeure pour la revendre en 1729. Mairie de Roqueborne de Fussy, Léon Crublier de Chandaire de Miran, conseiller du roi au baillage de Châteauroux, Michel Vergne et en 1847, les banquiers Ollier, Duret et Cie se succédèrent à la tête du domaine. La famille Duchan l'achète vers 1860 et le fait restaurer par Alfred Dauvergne. Dans la première partie du XXe siècle, il apportient à Joseph Pierre (1862-1936). Une nouvelle restauration fut conduite en 1898 par l'architecte Trolliet. Baigné par un affluent du Creusançais, le château comprend un logie auquel est accolée une grosse tour au nord et une aile moderne en retour d'angle sud. De l'autre côté, une chapelle, en grande partie reconstruite par Dauvergne, jouxte la grosse tour.
   

L' Eglise Saint Martin

La Chapelle de Bezagette

 

La Ferme en Champs T

Créée en 2011, la Ferme en Champs T sillonne la région ou vous accueille sur son site. Son objectif étant de sensibiliser le public à la nature et au monde agricole afin de le conduire vers un respect de l'environnement.

Adresse : Olivia AUGEY-PEARON - 7 Villerandoux 36340 MAILLET

Téléphone :02.54.24.25.66 / 06.50.52.46.15
 

 

VISITER MALICORNAY

 

-Eglise Saint-Etienne

L'église dédiée à Saint-Etienne fut bâtie au XIIème siècle. La paroisse relevait alors de l'abbaye de Déols. L'édifice possède une nef unique, un chevet plat, une voûte en berceau et un clocher-porche plus récent datant du XIXème siècle. A l'intérieur de l'église, sur le mur sud de la nef, se trouve une statue en bois de la Vierge à l'enfant du XVIIIème siècle. Elle abrite les vicairies des Gentons et de Saint-Pierre.
 
 

Le Repaire

Domaine privé - visible seulement de la route - direction Pommiers (D45)
 
En 1250 nous trouvons Jehan de Magnac, siegneur du Repaire. Dix générations résideront au Repaire. Enfin, en 1951, Jean de Magnac vend la seignerie du Repaire à Gaspard Foucaud. En 1643, Gabriel Mérigot, grand sénéchal de La Marche et gentilhomme de la chambre du roi est seigneur du Repaire du chef de sa femme Marie du Rieu. Le fief est saisi comme bien national. Il se retrouve la propriété de Jules Duris-Dufresne. Ses héritiers Delouche de Boisrémond conservèrent la propriété jusqu'au début du XXe siècle. Elle fut démenbrée avant la 1ère Guerre mondiale. Il subsiste la motte féodale cintrée de ses douves et des fondations de sept tours de défense. On peut encore voir le vestige du logis seigneurial flanquée d'une tour tronquée et les restes d'une forte poterne d'entrée.
 

La Seigneurie

Domaine privé - visible seulement de la route - dans le bourg, direction Pommiers.
 

L'étang communal de La Fond Fougère

Non loin du bourg, sur la D45, l'étang communal offre la possibilité de pêcher la carpe. Une aire de pique-nique a également été aménagée au bord de l'eau ainsi qu'un point de départ de randonnée.
 
 

 

Les Mosaïques de Cony

La découverte des vestiges gallo-romains de Cony remonte à 1880. Des fouilles réalisées sur ce site permirent d'exhumer des tessons de poteries, des pierres moulurées, une tête d'homme en calcaire, mais surtout de repérer deux mosaïques remarquables.
http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre/Actualite/24-Heures/n/Contenus/Articles/2012/01/17/A-Malicornay-la-mort-programmee-d-un-tresor-antique
 

 

VISITER MERS-SUR-INDRE

 
 
 

Le Square Suzanne Darbans

Ce square, ancien jardin de la maison au four rond, a été la propriété de Suzanne DARBANS, artiste de l'Opéra de Paris. Ce lieu de souvenir, Jean NOC, son époux, en fait don à la commune de Mers-Sur-Indre en 1997.
 
 

 

La mare au diable

La Mare au Diable doit sa renommée, grâce à l’histoire du même nom, écrite par George Sand et publiée en 1848. Elle est située dans le bois de Chanteloube sur la route de Saint-Août.

 

 

   

La Motte de Presle

Sur la route de St-Août, à gauche après le square Suzanne Darbant, en quittant Mers-Sur-Indre, cette étrange butte herbeuse surmontée de trois chênes a toujours fait vagabonder les imaginations. Depuis plusieurs siècles l’origine est discutée, une chose est certaine, cette motte avait une circonférence de 170 mètres et 26 mètres de haut.
Le TUMULUS, était dans la propriété de Presles au moment de gloire de ce lieu. Il était beaucoup plus important qu’actuellement. Le Conseil Général de l’Indre a pris un arrêté le 3 juin 1858 taxant à 15 centimes la voiture, le tirage de sable et la municipalité de Mers pris une délibération le 3 novembre 1889 interdisant tout tirage de sable.
 Au pied de cette motte à droite, était édifiée une chapelle démolie peu avant 1800 et un cimetière. Sur le sommet une tour où se réfugiait le seigneur, sa famille et sa garde.

 

   

Le Château du Magnet

 

Situé tout près de la Mare au Diable, le château du Magnet, propriété de la célèbre Mogador, fut remanié de nombreuses fois jusqu'à la fin du XIXème siècle.
Il étonne et fixe l'attention grâce aux hautes toitures et lucarnes à pinacle de ses deux grandes tours principales.
Château privé et fermé à la visite.
 
 

L'Eglise Saint-Martin

L'église St-Martin XIIIème siècle, était sous le patronage de l'Abbaye de Déols. Elle existait en 1115 comme le prouve une bulle du Pape Pascal II confirmant des bénéfices venant de la dite église. L'édifice très transformé se compose d'un clocher-porche, suivi d'une nef couverte d'un berceau en bois, aujourd'hui plâtré, qui a conservé certaines parties de ses murs anciens. Ainsi, on voit près de l'entrée du cheour, un visage de l'époque.
 

Etang communal

A la sortie de Mers sur Indre, en bordure de la départementale, en direction de Châteauroux, l'étang communal vous accueille. Ouvert aux pècheurs, à compter du 1er mai de chaque année.
 
 

 VISITER MONTIPOURET

 
 

Le Moulin d'Angibault :

Le Moulin et son équipe proposent, au fil de la saison touristique, des activités variées à partager en familles : pique-nique, visites, soirées, bal trad, veillées, fête des moulins, journées festives et ateliers créatifs pour les enfants.
 
Le Moulin est ouvert de Pâques à la Toussaint.
 
*Visite du parc du Moulin, de la meunerie, de la salle du four, des expositions.
*Location d'un chapiteau sur parquet et de la salle du moulin.
 
*Boutique souvenirs.
 
Contact : Mairie de Montipouret 36230 MONTIPOURET
Téléphone : 02.54.31.11.46 en saison / 02.54.31.03.27 hors saison
Email :moulin-angibault@orange.fr
 
Site : http://moulin-angibault.jimdo.com/
 

 

 
 

L'Eglise Saint-Martin

La partie la plus ancienne est un fragment de choeur du XIIème siècle, orné de quatre colonnes à chapiteaux à feuillages. Le portail du XIIIème, placé sous le clocher, est désaxé par rapport au choeur. La chapelle du nord est voûtée avec liernes et tiercerons.

 

 

 

La Croix de Montipouret

 

Située sur la place devant l'église, elle date du XVème siècle et a des soubassements et emmarchements remarquables. 

 

L'église St-Martin et la Croix font l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis 1922.

 

 

 VISITER MOUHERS

 
 
 

L'Eglise Saint-Maurice

L'église tire son origine romane au XIIe siècle, ses chapelles étant ajoutées au XVe.
Elle est dédiée à Saint Maurice. Petit et de forme cruciforme, elle accueille une statue de Saint Antoine du XVIème siècle.

 

 

Le Manoir d'Archy

Domaine privé - visible seulement de la route ( jardin ouvert au public lors des journées du patrimoine)
Seigneurie mentionnée dès le XIIIème siècle. La château fut construit au milieu du XVIIIème siècle par le grand-père de l'écrivain Henri de Latouche. L'édifice présente un plan en U sur un rez-de-chausée. L'ensemble est couvert de toits à croupes de tuiles plates. Les façades sont largement percées. Avec son domaine, il est un témoin préservé d'un mode d'exploitation et d' habitat rural traditionnel de la vallée noire sous l'Ancien Régime et au XIXème siècle. A la fin du XIXème, il fut agrandi et agrémenté d'un parc paysager, résidence de campagne du sénateur Forichon, qui en a fait don à l'hospice de Châteauroux. Rachété il y a quelques années, Archy a fait l'objet d'une restauration exemplaire.
 
 
 

Le château de Limanges

Domaine privé - visible seulement de la route
Sa contruction remonte au XVème siècle. Il était un fief aux mains des Aucapitaines. Au XVII ème siècle, il appartenu à Léon de Barbançois avant de passer à Louis, puis à François de Bridiers. Au XIXème siècle, Ernest Périgois, républicain, et ami de Georges Sand, devient propriétaire et reconstruit en quasi-totalité le domaine. C'est là que Louis XII fut hébergé à la suite d'une chasse dans la forêt de Châteauroux. Aujourd'hui, le château de Limanges est un grand corps de bâtiment quadrangulaire, couvert d'un toit d'ardoises à croupes. De l'édifice médiéval, subsiste seulement la tour cylindrique coifée d'un cône d'ardoise surplombée d'une girouette. Sur le hameau de Limanges, il subsiste deux espaces publics, le carroir, élément emblématique de la campagne berrichonne et le lavoir.
 

VISITER NEUVY-SAINT-SEPULCHRE

 
 

La Basilique Saint-Etienne

C'est une pépite d'architecture romane : sur le modèle du Saint Sépulcre de Jérusalem, la rotonde de la basilique fut édifiée par Eudes de Déols du XIe au XIIe siècle et accueillit ensuite quelques gouttes de sang du Christ rapportées des Croisades.
 
Classée au titre des monuments historiques depuis 1840, elle est également classée depuis décembre 1998, sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO au titre du bien 868 "des chemins de Saint-Jacques de Compostelle en France".
 
Adresse : Le Bourg 36230 Neuvy St Sépulchre - Téléphone : 02.54.30.80.81
 
 

La Vieille Tour

Vestige de la défense fortifiée avec tours, murailles, portes et fossés (château au sens médiéval), construite probablement avant la guerre de 100 ans autour de la collégiale et du cloître pour les protéger et qui donnait refuge aux habitants en cas de péril.
 
 

Plan d'eau

Plan d'eau artificiel en amont du bourg, route de l'Augère.
Parcours touristique de pêche.

 

VISITER TRANZAULT

 
 

La Fontaine Sainte-Geneviève

   

La Fontaine Saint-Léonard

L' Eglise Saint-Pierre

 

Chateau du Chassin

   
   

 

 


 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer